Boum boum ! Quand deux géants du monde du nail unissent leurs forces, ça ne peut que donner de la bombe en vernis : hello Karma, bienvenue sur mes ongles !

Vous connaissez sans doute l’expression « karma is only a bitch if you are« . J’aime bien cette phrase, je dois dire. Perso, je crois au karma. Pas vraiment au sens d’une force surnaturelle qui tient les comptes de chacun et vient la jouer vengeur masqué ou papa Noël selon tes actions, mais plutôt dans l’idée que quand tu fais de bonnes actions, tu attires vers toi de bonnes personnes qui elles-mêmes font de bonnes actions et c’est un cercle vertueux. L’inverse fonctionne aussi : si tu fais de mauvaises actions, faut pas t’étonner de n’attirer que de mauvaises personnes et blablabla.

C’est ça, ou alors j’ai passé trop de temps dans la posture du chien tête en bas (Adho Mukha Svanasana, à tes souhaits !) et le yoga m’est monté à la tête. New age shit, tu peux pas test. :p

Swatch Karma de Picture Polish sur The Nailista Post

Swatch Karma de Picture Polish sur The Nailista Post

Pour en revenir à Karma de Picture Polish, ce vernis est sorti il y a quelques temps déjà. Alors pourquoi je vous le sors maintenant ? Et bien tout simplement parce qu’il colle particulièrement bien à ma petite vie. Je vous raconte.

Je faisais mes courses tranquillement au Carrouf du coin quand soudain, au détours du rayon surgelés, voilà que je me retrouve face à face avec un mec sur qui j’avais un gros crush quand j’étais ado. Le genre de mec un peu rebelle, un peu cool, que je voyais le week-end dans les petits concerts punks. Je ne me rappelle plus s’il jouait dans un groupe, mais sûrement. Et si c’était le cas, je suis sûre qu’il devait être bassiste, j’ai un « truc » pour les bassistes. Anyway, back to ma petite histoire ! Evidemment, le beau gosse en question n’avait pas la moindre once d’intérêt pour moi, ni l’envie de me le faire savoir diplomatiquement. Ahem (vous avez dit « connard ? », je n’ai pas bien entendu). Je le regardais d’un coin d’oeil transi en me disant que j’étais pas assez « bien » (cool/belle/drôle, cherchez pas la mention inutile, y en a pas) pour lui. (Self-esteem, Offspring, anyone?)

Et voilà que quinze ans plus tard, paf : nez à nez avec lui au supermarché.

Mais le bellâtre est devenu chauve et bedonnant, il porte un sweat informe en traînant derrière lui deux gosses qui se chamaillent bruyamment. Aoutch ! Il est loin le Sid Vicious skateur…

Je repense à mon moi de quinze ans et à son peu d’estime de soi et, je l’avoue, je rigole intérieurement en me disant qu’il faut parfois attendre longtemps mais que le karma fait toujours son oeuvre. Ah t’as pas été sympa avec cette petite meuf ? Ben attends de voir, à trente piges, tu vas perdre tes cheveux mon salaud. La coupe rockab’, tu peux oublier !

Swatch Karma de Picture Polish sur The Nailista Post

Swatch Karma de Picture Polish sur The Nailista Post

Je finis mes courses et je vais les ranger dans le coffre de ma voiture. Et là, c’est le drame : ma main glisse et je referme le coffre sur mes doigts. Je ne vais pas vous mentir, ça fait un mal de chien. Mais le pire est à venir : j’extirpe ma main endolorie de là et, horreur et damnation, les ongles de mon majeur et de mon annulaire sont arrachés à ras de chez ras. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, je n’ai pas d’autre choix que de tout ratiboiser sa mère.

Je m’assieds dans la voiture en râlant. Et quand je croise mon regard dans le rétroviseur central, ça me frappe soudain : c’est le karma ! J’ai ricané de la calvitie et du bide à bière de l’ex beau gosse qui m’avait brisé le coeur ado. Mais rigoler du malheur d’autrui, c’est une putain de raison pour un retour de karma dans ta face…

Un jour, je serai une meilleure personne. J’y travaille. En attendant, je porte Karma sur mes moignons d’ongles en guise de piqûre de rappel. :)

Swatch Karma de Picture Polish sur The Nailista Post

Pour clore sur le thème du karma, je ne peux que vous recommander la (vieille) série My Name is Earl qui est une de mes préférées : l’histoire d’un mec qui décide de faire une liste de tout ce qu’il a fait de mal dans sa vie et décide de réparer ça. C’est à mourir de rire !

J’espère que le récit de mes déboires vous aura plu et que vous appréciez Karma autant que moi ! Je vous envoie plein de bises et on se retrouve bientôt (avec des ongles un peu repoussés, j’espère) pour de nouvelles aventures !

Je vous laisse avec mon adoré Thom et son morceau de circonstance… ;)