J’aime la France. J’aime qu’elle rie de mon accent, de mes nonante et de mon mini pays. Je passe tellement souvent la frontière pour mon boulot que c’est devenu « chez moi » aussi. J’ai autant d’amis en France que de super souvenirs de vacances là-bas. J’y ai aussi des amis virtuels, des amis que je n’ai jamais vus « en chair et en os » mais pour qui j’ai tremblé pour de vrai samedi matin en me réveillant.

Et puis j’aime le rock’n’roll. J’aime les Eagles of Death Metal et la moustache de Jesse Hughes.

Tu sais quand tu croises quelqu’un qui porte un t-shirt ou un badge d’un groupe que tu aimes et que tu as ce sentiment instantané d’avoir une connexion avec cette personne ? C’est bête, hein. Mais tu vois ce que je veux dire, quand un détail, un simple code te fait sentir plus proche d’un inconnu ?

Généralement, c’est quelque chose de positif : on se croise, on se fait un petit sourire, voilà. Mais je n’avais jamais imaginé que ce lien imaginaire avec des gens qui partagent cette toute petite chose avec moi pourrait à ce point me fendre le coeur.

 

File 16-11-15 12 55 55

Pardon pour ce post qui ne rime à rien, j’ai pas vraiment la tête en un seul morceau aujourd’hui…

Je vous envoie plein de bises, plein d’amour. Prenez soin de vous !

Peace, love, death metal, fuck terrorism et vive la France ! <3