Je vous avais déjà parlé l’autre jour de ma découverte de la marque Pahlish et j’avais même furtivement présenté Olea Europaea un peu après. Cette petite merveille m’en ayant mis plein les mirettes, il lui fallait un article pour lui tout seul !

Sous vos applaudissements (si t’es assez vieux pour te souvenir de l’Ecole des Fans, là tu entends la voix de Jacques Martin), le petit Olea Europea de Pahlish. Qu’est-ce qu’il va nous chanter ? Rien voyons, c’est un vernis.

Niveau robe (oui, après les chevaux et les vins, les vernis ont aussi une robe), c’est un vert olive qui vire au gris plomb selon la lumière (ou le manque de lumière en l’occurrence) et qui a un bel éclat doré. Et bien sûr il a des reflets holos de folie que j’ai bien galéré à photographier… J’ai profité de la présence fugace d’un demi rayon de soleil pour tenter de choper l’essence de ce petit. Voilà ce que ça donne :

Swatch du vernis Olea Europaea de Pahlish

Swatch du vernis Olea Europaea de Pahlish

Swatch du vernis Olea Europaea de Pahlish

Swatch du vernis Olea Europaea de Pahlish

Swatch du vernis Olea Europaea de Pahlish

Il se pose les doigts dans le nez (enfin presque), sèche rapidement et il est nickel en deux couches. Que demande le peuple, je te le demande ?

Quoi ? Du soleil pour faire danser ses jolis reflets holographiques ? Ouais, je te l’accorde, je me verrais bien en train de me faire gentiment dorer la couenne tout en faisant gigoter mes doigts au soleil pour m’extasier devant les reflets changeants de mon vernis.

Au final, la vie de NPA est simple : donnez-nous du vernis et du soleil et on s’amuse pendant des heures ! :D

Alors, vous le trouvez comment mon nouveau copain Olea Europaea (à part qu’il a un nom à coucher dehors avec un billet de logement en poche) ?