Parfois tu as envie de reposer tes yeux après tant de beauté holographique et de paillettes magiques. C’est alors le moment de sortir la carte du vernis blanc !

Pour être parfaitement honnête, il y a quelques jours, j’ai vu les ongles de Lackfein vernis de blanc et je me suis dit « oui, oui, oui, c’est parfait, c’est ce qu’il me faut ». Elle avait simplement posé le blanc de la collection the Gel Nail Polish d’Essence, Wild White Ways. Et comme j’avais pour projet d’aller faire un tour dans mon Kruidvat local pour faire main basse sur la base et le top coat de cette même collection (spéciale dédicace à Stiiimorole qui m’a mis cette idée en tête avec un de ces derniers posts), je n’ai pas hésité longtemps avant d’embarquer le petit blanc dans la foulée.

Ahem. Pas du tout influençable la fille.

(J’ai une bonne excuse : c’est le « Festival des ongles » chez Kruidvat en ce moment, il y a 30% de réduc à l’achat de trois vernis. Alors déjà qu’Essence, ça coûte des clopinettes à la base… )

(Tais-toi Kate, tu t’enfonces…)

Bref, mon trio soldé en action, le voici le voilà :

Vernis blanc Essence

Vernis blanc Essence Vernis blanc Essence Vernis blanc Essence

Ah oui, j’ai oublié de vous dire : mes ongles ont sérieusement raccourci suite à un terrible accident… Mon chien voue un amour sans borne à mon chat (qui ne le lui rend pas du tout par contre) et il lui saute dessus pour jouer avec lui dès qu’il le voit. Sauf qu’il fait presque trois fois son poids et qu’il ne se rend pas contre qu’il écrase mon petit félin comme une crêpe. Voyant que Lino s’apprêtait à sauter sur Ginger, j’ai tenté de le rattraper in extremis par le collier et… crac : arrachage complet de l’ongle du petit doigt. Aoutch.

Les neuf autres se sont donc fait raccourcir la face, en attendant que le tout petit repousse. Trop dure la vie hein ! :D

Pour en revenir aux vernis Essence qui font « effet gel » sans devoir passer sous la lampe, ce qu’il y a à dire c’est que :

  • La base est très surprenante : elle a une texture un peu épaisse et sèche avec un fini satiné. J’imagine que c’est fait exprès pour bien accrocher le vernis qui va venir par dessus ensuite.
  • Le vernis blanc n’est pas mal du tout : il est opaque en deux couches, sans en mettre dix tonnes, et fait étonnamment peu (voire pas) de traces.
  • Le top coat est du même genre que la base : dans le sens où il est lui aussi du genre épais. Niveau brillance, rien à redire, c’est glossy à souhait. La tenue est vraiment bien aussi, j’ai fait pas mal de travaux manuels après la pose (test de l’extrême, tavu !) et il n’y a qu’une légère usure sur le bout 48h après. A l’occasion, je le testerai sur ma mère, mon cobaye chouchou, et on verra sa durabilité sur une plus longue période. ;) Niveau rapidité de séchage, j’aurais préféré plus rapide (mais je suis une accroc des speedy gonzalez du séchage, type Poshé, Out the Door et Moving Fast donc bon…)

essence-gel

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un Kruidvat près de chez vous, sachez que vous pouvez retrouver les vernis Essence chez Kosmetic4Less par ici ! ;)

Et les petits studs triangles noirs sont par là sur le shop.

Porter du vernis blanc, ça me rappelle toujours mon adolescence, les années 90. J’étais obsédée par le vernis blanc, j’en voulais, il m’en fallait. Je me souviens que pour ma mère, c’était le comble du mauvais goût. Elle avait accepté de m’en offrir une bouteille mais hors de question d’en porter pour aller à l’école. :)

Je ne me rappelle plus combien de temps la mode a duré, ni pourquoi les ongles blancs sont ensuite retournés aux oubliettes des tendances beauté, mais je suis ravie qu’aujourd’hui on n’ait plus de complexe à porter quelque couleur que ce soit, vernis blanc en tête ! :)

Sur ce, après vous avoir soulé avec mes vieilles histoires comme une mèmère, je vous souhaite déjà un tout bon week-end ! Des bises les Nailistas ! ;)