En discutant avec des amies, je me suis rendue compte qu’il y avait encore beaucoup de gens qui n’avaient pas du tout conscience que le vernis à ongles pouvait contenir des produits dangereux pour la santé. Alors bien sûr, on sait tous que le vernis à ongles EST un produit chimique en soi. A moins de te frotter les ongles avec de la betterave, tu ne trouveras pas de vernis bio…

Je pense qu’en général la composition des vernis inquiète moins le public que celle des cosmétiques que l’on applique directement sur la peau. Comme si les ongles, par leur solidité et leur rigidité, étaient une barrière aux produits chimiques. Pourtant, il n’en est rien : les ongles sont perméables (si tu t’es fait greffer des ongles en plastique, appelle-moi, ça m’intéresse) et permettent ainsi aux substances chimiques de s’infiltrer dans le corps (agent chimique undercover au rapport).

N’oublions pas que lors de la pose on respire des vapeurs de vernis (paraît même qu’il y en a qui sniffent leur vernis : arrêtez tout de suite, merci) et qu’avec nos petits doigts boudinés on touche à tout : on se frotte les yeux, la peau, on touche la nourriture, les enfants (pour celles qui en ont)… Ne parlons même pas de celles qui se rongent les ongles (vernis), ça c’est péché mortel. Et ne perdons pas de vue que lorsque l’on jette un vieux flacon de vernis à la poubelle, c’est un polluant de plus dans la nature…

image

Passons rapidement en revue les usual suspects du vernis :

image

Késako ? Tu le connais sans doute sous le nom de “formol” (et là, si t’es comme moi, ça te rappelle des cours de chimie/biologie dont tu préfèrerais ne pas te souvenir…)

A quoi ça sert ? Il est utilisé comme durcisseur dans la fabrication du vernis à ongles.

En quoi c’est mauvais ? C’est simple : l’OMS le classe dans les “cancérogènes certains”, ça vous plante le décor… En pratique, c’est un produit irritant pour les yeux, le nez, le pharynx, la gorge et il peut causer des allergies au niveau de la peau.

image

Késako ? Souvent abrégés en “DBP” pour dibutylphtalates, les phtalates sont présent dans de nombreuses matières plastiques, notamment le PVC. Plusieurs pays les ont bannis dans les jouets pour enfants mais ils ne le sont apparemment pas dans les vernis à ongles…

A quoi ça sert ? Basiquement, ça sert à ce que le vernis ne craquelle pas dans tous les sens.

En quoi c’est mauvais ? Les phtalates sont connus pour être ce qu’on appelle des “disrupteurs endocriniens”. En gros, des perturbateurs d’hormones : ils peuvent entraîner des problèmes de fertilité et de croissance chez les jeunes enfants. Pour couronner le tout, ils sont également soupçonnés d’être cancérogènes.

image

Késako ? C’est un hydrocarbure (qui était utilisé dans la fabrication d’explosifs).

A quoi ça sert ? Le toluène est utilisé comme solvant dans la fabrication du vernis.

En quoi c’est mauvais ? Il peut affecter le système nerveux et, comme son copain le formaldéhyde, est irritant pour les yeux, la gorge et la peau. Il est aussi soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. La totale quoi…

image

Késako ? le camphre synthétique est un dérivé de l’essence de térébenthine (qui sert notamment d’insecticide, je dis ça, je dis rien…)

A quoi ça sert ? Je n’ai pas trouvé le rôle du camphre dans la fabrication du vernis, si quelqu’un la connait…

En quoi c’est mauvais ? Il irrite les muqueuses lors de l’inhalation.

image

En conclusion…

Les concentrations de ces produits sont limitées par la loi, mais il n’empêche que l’exposition répétée, prolongée et à différentes occasions (du vernis à l’insecticide en passant par divers plastiques par exemple) entraîne des conséquences qui ne sont pas encore bien définies et ne s’annoncent pas franchement roses. Je pense sincèrement que le simple fait de vivre à notre époque est cancérigène. Autant en être conscient de manière à limiter le plus possible les dégâts sur notre santé.

Cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter de se vernir les ongles, ça veut dire qu’il faut lire l’étiquette de composition de votre vernis et préférer ceux sans phtalates, toluène et formaldéhyde. Ils sont connus sous le nom de “3-free”. Le niveau au dessus c’est les “4-free” (sans ces 3-là, ni camphre synthétique) et les “5-free” (sans les 4 vilains, ni résine de formaldéhyde).

Note : je ne suis pas chimiste, ni scientifique, ni rien. Ce post est un résumé de mes recherches sur le sujet. S’il contient des erreurs, n’hésitez pas à me le faire savoir !